Emplacement

Top 10 des Moines au Myanmar

Aou 21

Enfin un nouveau post! I'm sorry I had you waiting for so longThis post in French was written by my friend Guillaume "So French" Teisseire from Paris who spend 10 days of his summer holidays with me in Myanmar (Burma).

« Pour toutes les orfèvreries des pagodes, c'est l'heure d'étinceler plus singulièrement dans la pénombre; ce qui reste de lumière joue sur les façades précieuses et frêles, s'accroche aux saillies des dorures, aux mille facettes du cristal. Objets de vitrine, dirait-on, bibelots si fragiles qui, imprudemment, s'étalent au plein air du soir, et qui, par sortilège, sans doute, ont résisté depuis des siècles aux lourdes pluies tropicales. » Pierre Loti, Rangoon, février 1900

« In how long time the bus for Bagan start ?» Fabrice D., Mandalay, juillet 2007

Occupé à d'autres choses en Thaïlande avec Mouty, Wale m'avait confié les clefs de son blog et la charge d'y relater son parcours en Birmanie. Mais j'ai tardé à envoyer mon texte, et Wale a maintenant du temps à tuer à Bangkok en attendant de s'envoler pour Lagos. On a décidé de se partager la tâche.

Je ne vous raconterai donc pas l'incroyable Fabrice Dubessey ni l'incroyable coïncidence qui a présidé à sa rencontre avec Wale au cœur de la Birmanie.

Je ne vous raconterai pas la lecture de la vie de Bouddha crachée 24/24 par les haut-parleurs des pagodes, comme un minaret permanent (la lecture a heureusement pris fin après quelques jours de voyage).

Je ne vous raconterai pas notre dernière soirée à Yangon en compagnie de Michelle, une charmante Sud-africaine qui partageait notre hôtel à Inlé. Mon voyage qui s'achève dans un soi-disant « pub » où un groupe local reprend (pas trop trop mal) des standards rock FM. Blind-test. Michelle qui nous a tous couchés (en particulier Wale, qui excelle habituellement à cet exercice) grâce à sa maîtrise stupéfiante des tubes obscurs de la seconde moitié des années 70. Une collectionneuse, probablement.

Je laisse à Wale le soin de vous raconter tout ça dans un autre billet. Je dirai simplement un mot des moines.

Je ne suis pas un familier de l'Asie, et c'est sans doute pareil ailleurs, mais la Birmanie est définitivement remplie de moines. Partout, des moines. Dans les temples, dans les rues, les hôtels, les bus, les trains, les bateaux, à la ville comme à la campagne. Les moines birmans fonctionnent un peu comme les Schtroumpfs : à première vue, ils sont interchangeables, crâne rasé et robe rouge. Mais au bout de quelques jours, on commence à percevoir la spécificité de chacun. Ci-dessous, une tentative de classification, du plus au moins courant.

1. 1. Le moine-qui-quête. Le plus fréquent. Il se promène généralement en bande. Une demi-douzaine de moines, marchant dans les rues, chacun une urne sous le bras, en recherche de financements pour bâtir une nouvelle stupa (les stupas sont les petites tours qui peuplent les pagodes - cf photo ci-dessous. Règle d'or : il y a toujours une stupa de plus à construire.)

pagoda

2. Le moine-qui-veut-progresser-en-anglais. Trop fréquent. Il rôde dans les temples à l'affût du touriste esseulé. Une fois qu'il a repéré sa proie, il fond sur elle avec un grand sourire. Sur le papier, le moine-qui-veut-progresser-en-anglais est plutôt sympathique. Il ne cherche pas à fourguer quoi que ce soit, il veut simplement discuter. Le souci, c'est que s'il veut progresser en anglais, c'est précisément parce qu'il le parle mal. Très mal. La discussion tourne donc généralement autour des informations de type « déclaration d'impôts » (âge, ville, nombre de frères et sœurs etc.) et des championnats de football européens (pour une raison mystérieuse, le moindre moine de la ville la plus reculée de Birmanie a suivi de près le transfert de Thierry Henry à Barcelone.) Discussion-type :

o Are you happy ?
o Yes.
o How old are you ?
o ....
o How old are you ? You know, your age ?
o Oooh OK ! I am 21 and you ?
o I am 27. Do you like football ?
o Ooooh football ! Yes. Zidane ! OK.
o And who is your favourite football player ?
o .......
o Your favourite football player ?
o .....Yes...OK.

Wale, plus rompu que moi à ce genre d'exercice d'incompréhension, a mis au point le monk english un dialecte issu de l'anglais dans lequel le mot simple prime toujours sur le mot juste. Exemple : la question «who is your favourite football player ? » deviendra en monk english «who is your best man ? » assorti d'un mime grossier de joueur de football (évidemment, la valeur éducative pour le moine est contestable, mais le message passe.)

3. Le moine qui fume. Beaucoup plus courant qu'on pourrait le croire.

 fume 

4. La nonne. Si l'on croise une majorité de moines, il arrive parfois de tomber sur des nonnes. Leurs crânes sont tout aussi tondus, mais leurs robes sont roses. Elles ont dans le bouddhisme un rôle assez inférieur à celui des moines, et ne bénéficient pas d'un égal respect.

femaleMonk

5. Le moine-freerider. C'est un moine qui a gagné l'amitié d'un petit groupe de touristes et en profite pour se faire payer un repas, une excursion, voire une stupa (uniquement pour les moine-freeriders les plus chevronnés.) Ma théorie personnelle, c'est que le moine-freerider est un moine-qui-veut-progresser-en-anglais qui a réussi. Après des années de discussions laborieuses, il a acquis un anglais potable (personne ne peut passer une journée d'excursion entière à parler du transfert de Thierry Henry) et une connaissance sans pareil des touristes et de leurs habitudes.

6. Le moine footballeur. Paraît-il assez rare. En nous promenant, nous sommes tombés par hasard sur un match opposant deux équipes de moinillons.

ShaolinMonk

 

7. Le moine dresseur. Dans un monastère sur la berge du Lac Inle, il fait sauter à heures fixes des chats faméliques dans un cerceau à 10 centimètres du sol (photo ci-dessous non contractuelle.) Il s'est probablement fait moine après avoir essuyé un juste refus de tous les cirques de Birmanie. Intérêt proche du zéro.

jumping_cat. 

 

8. Le moine tatoué qui mange une glace (et mâche du betel à l'occasion).

 

IceCreamMonk

9

 

9. Le moine qui se tape un magazine tranquille.

ReadingMonk

 

10. Le moine qui prie. Il y en a, paraît-il.

 

praying_monk

comment_count?> commentaires

Re: Top 10 des Moines au Myanmar

Image de xuoan

"le moine-freerider est un moine-qui-veut-progresser-en-anglais qui a réussi" + "moinillons" = fabuleux :)

Re: Top 10 des Moines au Myanmar

Image de lamout'

Comment rendre le thème le moins sexy de la terre (une analyse sociologique de la vie monastique) hilarant ! La preuve par ce post .

Re: Top 10 des Moines au Myanmar

Image de armand

Le moine qui fume est peut etre courant mais vous avez quand meme trouvé "Le moine qui fume et qui prend la pose à la Tony Montana sur chaque photo parcequ'il a trop regardé Scarface" qui est surement moins courant...
Chapeau bas !

Re: Top 10 des Moines au Myanmar

Image de fabrice

Excellent!

N'empêche faut se mefier des moines, tu aurais pu ajouter le moine lubrique aussi....

Bon vent! Vive les hasards de la vie!

Fabrice

Re: Top 10 des Moines au Myanmar

Image de vincent

Excellent! Tres drole!
En plus je pars au Myanmar dans deux jours (la je suis a Bangkok) et ce post m a encore plus donne envie!



cliquez sur l'icône pour le plein-écran

Commentaires récents

Qui est en ligne

Il y a actuellement 0 utilisateurs et 1 invité en ligne.